lundi 21 mars 2011

Thé coréen


La lune claire comme une bougie et une douce présence,
Les nuages blancs comme des paravents
Le murmure de l’eau qui bout comme le vent dans les branches de pins
La fraîcheur réveille mon âme.
Avec mes deux amis, le nuage blanc et la lune claire,
Que de joie autour d’une tasse de thé!

ChoEui (Dongdasong - Chants du thé de l'est - 19ème siècle)


Le moine bouddhiste ChoEui, formé à la voie du thé par son ami et Maître, le grand lettré confucéen Dasan (Chong Yag Yong), devient lui-même, au 19ème siècle, un maître renommé de la voie coréenne du thé. 

Il transmet à son tour cet enseignement à de nombreux disciples bouddhistes et confucianistes et devient à cette époque, le symbole du renouveau de cette tradition qui s’était peu à peu perdue depuis plusieurs siècles. 
ChoEui

Il écrit de nombreuses poésies sur le thé, dont le recueil du Dongdasong (Chants du thé de l’est), qui reste comme l’une des plus belles œuvres littéraires coréennes sur la voie du thé.




Aucun commentaire: