vendredi 22 juillet 2011

Symbolisme coréen - La Grenade

La grenade, fruit aux nombreux pépins, est l'un des motifs décoratifs les plus utilisés dans le symbolisme coréen en matière de textiles. Elle représente l’abondance de descendance et la fertilité, et ce symbole est partagé dans le monde entier, de la Grèce antique jusqu’à nos jours en Corée. Originaire d'Iran, ce fruit est présent en Corée depuis l’époque des trois royaumes (3ème siècle A.J. - 7ème siècle de notre ère). 
Sur la robe de mariage (활옷 Hwalot) ou la robe des femmes royales (원삼 Wonsam), les motifs de grenades sont fréquents. Les motifs en feuille d’or sont collés sur le tissu par une pression de haute température ou par un collage manuel (plus traditionnel). Ils se trouvent souvent sur la partie inférieure (le bas) de la robe traditionnelle. 

la robe de tous les jours d'une reine


Une des formes les plus répandues de Jumoni (petite bourse en tissu utilisée en guise de sac à main, qui constitue un des accessoires vestimentaires traditionnels : pour en savoir plus cliquez ici) est celle de la grenade. Les femmes de haut rang ont porté ce Jumoni rempli de musc, à la fois pour diffuser un parfum agréable autour de soi mais aussi pour attirer la chance d’avoir un descendant mâle



En dehors des textiles, on retrouve aussi le motif de la grenade. Ce dernier décore la Binyeo qui est un accessoire traditionnel des femmes mariées, grâce auquel celles-ci fixent leur coiffe. Il s’agit d’une baguette en métal, en argent ou en or ornée de jades, de corail ou d’ambre.

une actrice en tenue et coiffe traditionnelles

 Un tableau du peintre CHO Jung-Hyeon (20ème siècle)

Pour rester toujours dans le symbolisme, voici le mythe grec où la grenade joue un rôle crucial :

Hadès, le dieu des Enfers et le roi des morts, enlève Perséphone avec l'autorisation de Zeus, alors que la jeune fille est occupée à cueillir des fleurs. Sa mère Déméter la cherche partout sur Terre ; Hélios, dieu du soleil, lui apprend finalement que sa fille se trouve dans le royaume des morts. En colère, Déméter quitte le séjour des dieux pour se réfugier sur la terre et pour se venger, elle empêche les semences de germer.
Zeus tente alors une réconciliation et, par l'intermédiaire d'Hermès, le messager de dieux et le conducteur des âmes aux Enfers, ordonne à son frère de rendre Perséphone à sa mère avant que la Terre entière ne meure de faim. Hadès accepte de la laisser partir, mais lui donne un grain de grenade à manger. Quand Déméter revoit de nouveau sa fille, elle comprend immédiatement le problème et prévient cette dernière que si elle a mangé la nourriture des morts, elle devra rester aux Enfers un tiers de l'année (l'hiver), ne pouvant remonter dans l'Olympe que les deux tiers restants, « quand la terre est verdoyante de toutes sortes de fleurs ».


Aucun commentaire: