jeudi 11 août 2011

Corée du Sud – passe-temps des Coréens

On pourrait dire qu’il y a trois passe-temps largement partagés chez les Coréens : la randonnée, la photographie et l’escapade gourmande.

La randonnée est très pratiquée par les coréens à partir de 35 ans. Elle se pratique souvent en couple ou en groupe d’amis sur une journée du weekend. Etant parsemée de montagnes de faible altitude (le sommet le plus haut est celui de la montagne Halla sur l’île de Jéju : 1950m), la Corée propose une multitude de choix d’itinéraires de randonnée.
Embouteillage dans les sentiers 
Le péché mignon des lycéens, des étudiants, des salariés, des femmes au foyer, des retraités, des commerçants, des professions libérales, en sommes de presque tout le monde : l’escapade gourmandise. Avant de se rendre dans un restaurant, on peut tout savoir sur ce restaurant en le recherchant sur Internet. Les avis, les photos de tous les plats, le prix, la déco, la qualité de service… 
Miam miam... 

Si le nom d’un restaurant est cité (par malheur !) à la télé, à la radio, dans les magazines ou sur les blogs en vogue, le lendemain, une foule d’amateurs gourmands fait la queue devant la porte de ce restaurant. Tout le monde veut goûter et donner son avis sur….le blog de chacun. Une surabondance de blogs culinaires alimentés par les amateurs de bonne table mais aussi de  photographie culinaire !...    
une table traditonnelle
Une partie importante de la population coréenne se définit comme photographe amateur. Les cours de photographie et les boutiques spécialisées sont nombreux. Les blogs ou sites consacrés à la photographie se multiplient. Ce loisir est assidument pratiqué par les coréens entre 20 et 50 ans.
les photographes amateurs
Beaucoup pratiquent ces trois loisirs en même temps : après une balade, les randonneurs dégustent des spécialités de la région, tout en photographiant le paysage et les mets...

Tous ces amateurs veulent absolument partager avec tout le monde, leurs découvertes, leurs sensations et leurs opinions. La fibre optique et le Smartphone pour tout le monde, ont facilité une diffusion instantanée d’une quantité importante images. J’existe car je poste une photo !

Parmi cet univers sans fin rempli de photos, certains clichés attirent le regard et vont droit au cœur. Il s’agit des œuvres du photographe Woon Gu KANG. Depuis 40 ans, il photographie les gens et les paysages de la Corée. Voici quelques unes de ses œuvres qui nous racontent des souvenirs perdus.   
L'hiver de 1973 : une mère et sa fillette
Un coupe âgé à la campagne

L'hiver de 1973 : Mère, fils et leur chien

1973, près d'une île dans le Sud


Aucun commentaire: