mardi 25 octobre 2011

En beauté à la coréenne - La coiffure traditionnelle

Credit : Sulhwasu Magazine
Comme ailleurs et maintenant, la Beauté demeure le trésor convoité par les coréennes de toutes les époques.

Selon les temps et les mœurs, les femmes (les hommes également) avaient des notions de la Beauté bien diverses. Depuis que le confucianisme fut adopté comme règle sociale (à partir de 15ème siècle), les pratiques suivies par les femmes en la matière, se sont différenciées en fonction des rangs sociaux.


"La Belle" du peintre SHIN Yoon-Bok (18ème siècle)

Pour les femmes coréennes de haut rang (la famille royale, celles de hauts fonctionnaires d’état et celles des lettrés), la sobriété était la norme. La modestie et l’humilité étant des valeurs très appréciées dans la société confucianiste coréenne, une beauté éclatante et ostentatoire n’étant pas vraiment convenable pour ces femmes...
Sauf pour les cérémonies de mariage, ces femmes du haut rang ne pouvant se maquiller, prenaient soin de leur teint, et ont dû s’efforcer de cultiver plutôt la beauté intérieure, si recherchée pour être une future épouse idéale.



La beauté intérieure d'une femme de l’époque était reconnue d’une part, par la nature de son tempérament (la gentillesse, la tendresse et la maitrise de soi) et d’autre part, par des connaissances comme savoir broder, écrire et lire.

Des femmes coréennes issues des milieux populaires qui ne subissaient pas autant le poids de ces règles strictes, ou bien celles qui étaient hors du cadre social établi (courtisanes ou prostituées), ont pu recourir aux maquillages ou aux habits de couleurs vives.


Habit des courtisanes


En revanche, quelles que soient les catégories sociales, les coréennes ont toujours su prendre soin de leur cheveux pour qu’ils soient beaux, doux et brillants.
Les coréennes adoraient, depuis l’époque de Trois Royaumes 삼국시대 (3e siècle avant notre ère - 7e siècle), utiliser des perruques-nattes avec des ornements à épingle.


Perruque-natte


Ornements à épingle


Considérant que cette pratique était un pur gaspillage de temps et de ressources naturelles (or, argent, jade, corail…), l’état confucianiste de Joseon (le dernier royaume coréen : 1392~1905) a promulgué l’interdiction de l’utilisation de ces perruques-nattes décoratives, à partir de 16ème siècle. Les femmes bravaient cependant cette interdiction, tout en diminuant le volume de la perruque et la quantité d’ornements à épingle.


Coiffure de base : chignon
La coiffure de base étaient réalisée avec les cheveux attachés en chignon, avec un raie au milieu du crâne. Pour cela, toutes les femmes utilisaient le même accessoire, appelé Binyeo 비녀, baguette à cheveux.



Elle était réservée aux femmes mariées, tandis que les demoiselles coréennes utilisaient la tresse longue.


Une demoiselle


Pour réaliser ce chignon, les femmes mariées utilisaient des baguettes à cheveux de diverses matières, selon les rangs sociaux et les moyens.
Les baguettes à cheveux ont pu être fabriqués en or, en argent, en corail, en jade, en bambou, en os d’animal ou en corne...


Photo de JUNG Sung-Kap


La tête de baguette était décorée de pierres précieuses ou semi-précieuses, selon la fantaisie de l’artisan, qui respectait cependant la position sociale de sa future propriétaire.  


Photo de JUNG Sung-Kap


Pour réaliser un chignon parfait, chaque femme possédait un coffret avec un miroir intégré et modulable appelé Kyongdae 경대

Coffret de toilettes (Crédit : Sulhwasu magazine)


Il s’agit d’un coffret portable avec des tiroirs et des compartiments, dans lesquels les femmes pouvaient ranger leurs affaires de toilettes et leurs bijoux. C’était un objet cadeau offert par la mère à une jeune mariée, et qu’une femme gardait toute sa vie durant.



Ces coffrets étaient fabriqués en bois, et étaient laqués pour qu’ils durent plus longtemps. Pour une version luxe, les coffrets étaient décorés de nacres incrustées. 


Nacre incrusté sur bois laqué : détail du coffret "Bignones de Corée" de CoreaColor 


Pour se coiffer et se faire belle, une coréenne s'asseyait devant ce coffret posé à même la sol de sa chambre. 



De nos jours, avec l’utilisation de chaises dans la vie quotidienne, ces coffrets ont été remplacés par des meubles de toilettes. Cependant, ces coffrets sont toujours très appréciés comme boîtes à bijoux


Coffrets à bijoux en bois laqué sur la Boutique CoreaColor

Pour découvrir les coffrets à bijoux en bois laqué incrusté de nacre, visitez la Boutique CoreaColor!