samedi 11 février 2012

Dramas coréen – Feuilletons télévisés coréens

Crédit photo : Office du Tourisme de Corée

Les fans français de la K-Pop (Chansons coréennes contemporaines chantées par des groupes de chanteurs très jeunes) sont sûrement au courant du terme « Hallyu 한류 » désignant la vague culturelle sud-coréenne. 



Ce terme « Hallyu » recouvre surtout le cinéma, la K-Pop et les Dramas télévisés. En France, grâce aux passionnés de cinéma coréen, les films coréens ont su depuis une décennie, occuper une place sur le marché cinématographique, dominé par Hollywood. Le K-pop (Korean pop) après son large succès en Asie, arrive en Europe et en Amérique du Nord. 

Un article publié dans un magazine espagnol

Bien que le cinéma coréen ait su offrir des films de genre, traitant de sujets divers et variés (un de ses points forts), la K-Pop produit par deux grandes entreprises de divertissement, propose souvent des groupes de chanteurs et des chansons très homogènes.

Un filme coréen primé à Canne

Le dernier élément qui compose le « Hallyu », est le Drama coréen 한국 드라마 qui n’est pas connu en France. Cela paraît étonnant mais on peut apercevoir d’une façon inopinée, au détour d'un programme, des feuilletons coréens en regardant des documentaires relatifs à l’Asie du Sud-Est, à l’Asie centrale ou au Moyen-Orient. Les téléspectateurs peuvent tomber sur la même scène où des familles se rassemblent devant la télé pour regarder… des feuilletons coréens (bien sûr il faut reconnaître les visages des comédiens coréens)! 


Un poster en thaï

Comme la France, qui tente à protéger le marché cinématographique du pays au nom de l’exception culturelle, il en va de même pour la Corée, avec le quota imposé aux distributeurs pour contrer le rouleau compresseur d'Hollywood (La Corée est un des rares pays où les filmes domestiques remportent sur des américains).
En revanche, sur le marché des feuilletons télévisés, contrairement à la France, en Corée, le développement et la production télévisuelle sont très importants.

La présentation du feuilleton "Daejangkeum" en arabe 

Depuis une décennie, ce marché jadis exclusivement domestique, a pu trouver un vrai public en Asie, en Amérique du Nord (via les émigrants coréens) et au Moyen-Orient.

En Corée, les journaux télévisés du soir débutent à 21h. Des divers feuilletons occupent les tranches horaires avant et après ces journaux.

Une présentatrice du journal télévisé

Entre 20h et 21h, les feuilletons sont 'designés' pour un large public de tous âges. Ils parlent essentiellement de la famille (relation couple, parents-enfants, mariage, divorce, retrouvaille, secrets famille) et leur ton est souvent léger et voire comique.

Les feuilletons type "Famille"

Vu l’éventail du public et la réactivité des téléspectateurs coréens (quand ils sont mécontents, ils savent le montrer par tous les moyens.. !), les thèmes restent consensuels  et les producteurs essaient d’éviter les sujets polémiques (l’homosexualité, l’infidélité ou l’avortement…). 

Une autre feuilleton type "Famille"

En revanche, les feuilletons diffusés à partir de 22h sont plus segmentés en terme du public, et de ce fait leurs sujets sont très divers.

Environs 50% de ces feuilletons de nuit trouvent leur sujet dans l’histoire coréenne 사극

Un feuilleton "historique" qui retrace la vie d'une reine au pouvoir du 7e Siècle

Depuis une trentaine d’années, les producteurs ont pris tous les sujets possibles du dernier royaume « Joseon 조선왕조 » (1394 – 1905). Depuis quelques années, ce genre de feuilletons se diversifie tout en restant ‘historique’, en traitant des thèmes relatifs à la vie populaire et économique, à la médecine traditionnelle ou aux arts martiaux.  
  
Le feuilleton « Daejangkeum 대장금 » (diffusé en 2003 – 2004) retrace la vie d’une femme médecin - chef cuisinière du 16ème siècle, et a remporté un grand succès en Asie, au Moyen-Orient et même en Afrique.

Poster du "Daejangkeum"

Le feuilleton « Jumong 주몽 » (diffusé en 2006 – 2007) qui retrace la vie du fondateur du royaume Koguryeo 고구려 (l’an 37 avant notre ère – l’an 668) - Ce royaume occupait la partie nord de la péninsule coréenne ainsi que la Mandchourie - a connu un succès fou surtout en Iran ! 

Feuilleton "Jumong"

L’Iran est devenu, après le Japon et la Chine, le pays qui importe le plus des feuilletons historiques coréens, et les iraniens en redemandent... En Iran, comme partout ailleurs, des fans (même les femmes malgré des difficultés) manifestent leur joie devant leurs comédiens coréens préférés qui leur rendent visite (Après la Chine et l’Allemagne, la Corée du Sud est le 3ème partenaire économique de l’Iran).

Le comédien qui a incarné le rôle de Jumong en Iran

Le pouvoir du pays autorise leur diffusion car dans ce genre de feuilletons,
1/ les comédiens sont tous bien habillés (!), presque jamais nus (dans les feuilletons historiques, l’habit prend une place important)
2/ tout se passe dans un temps lointain du passé
3/ le bien lemporte sur le mal (un thème universel)      
4/ les scènes sexuelles sont rares (s'il en a une, on la coupe avant la diffusion).
L'histoire d'une femme soupçonnéE d'avoir tué son mari  

Une autre partie de feuilletons de la nuit, est souvent destinée aux téléspectateurs jeunes (entre 20ans – 40ans).

Evidemment "Amour"!

Certains producteurs restent dans des thèmes banals (la vengeance, l’amour impossible, l’ascension social fulgurante suivie d’une fin tragique…). 
Mais d’autres s’aventurent sur des terrains plus glissants abordant des problèmes sociétaux ou politiques, ou arrivent à proposer des sujets nouveaux
- le « méchant » peut assumer le rôle principal
- les personnages ne sont plus linéaires
- la comédie romantique (enfin une histoire d’amour sans larmes…SVP !)
- la musique, la police judiciaire…     
4 feuilletons de sujets très variés


Si les feuilletons historiques restent un pur divertissement (souvent très subjectif sur des faits historiques), certains des feuilletons de la nuit peuvent nous donner une image plutôt fidèle de la société coréenne en montrant (certes de manière un peu romancé) les soucis, les aspirations, les rêves et les conflits dans la vie des coréens. 

Un feuilleton qui a eu un grand succès inattendu en Corée et au Japon.
L'actrice principale joue le rôle d'un homme et la série joue sur l’ambiguïté sexuelle.   
Pour les inconditionnels du Dramas coréens, nous vous présentons un site anglophone géré par deux passionnées (indiennes) : "Dramabeans" . Ce qu'ells font sont tout simplement géant (déjà par le volume du contenu).