mardi 6 mars 2012

Le paravent coréen – Joindre l'utile à l’agréable

Crédit photo : PARK Chan-Woo
Un paravent traditionnel se marie à merveille avec un salon moderne


A l’origine utilisé pour 'parer le vent' froid de l’hiver (qui réussissait à s'infiltrer à travers les portes ou les fenêtres), le paravent 병풍 est très vite devenu un mobilier essentiel de l’art de vivre coréen.

Une chambre traditionnelle décorée d'un paravent  


Dans les archives anciennes qui tracent une liste des produits d'exportation de l’an 686, on trouve déjà le paravent. Cependant, les paravents coréens comme on les connaît aujourd'hui, sont de l’époque de Joseon (15ème ~19ème siècle).  

Le paravent situé en arrière plan du siège royal  

Le cadre du paravent coréen traditionnel est fait de bois de paulownia coréen et le fond, de papier traditionnel 한지 (Hanji) ou de soie. Les panneaux sont reliés sans clou, seulement avec des couches de papier traditionnel (très solide).

Un tableau représentant une fête.
Un paravent en 4 panneaux se trouve derrière le couple. 

Ensuite, l’artisan colle la décoration par dessus. Ce peut être une peinture, un poème, une broderie ou une prose, fait sur un support de papier traditionnel ou de soie. Le nombre de panneaux varie selon l’usage destiné, de deux à douze (nombre pair seulement).

Un paravent en 2 panneaux

Dans une maison traditionnelle 한옥 (Hanok), le thème de décoration du paravent variait selon la destination du lieu.

Thème Sipjangsaeng - Les 10 symboles de longévité

Pour la pièce réservée aux hommes (à la fois chambre réservée pour les invités masculins, et bibliothèque), on appréciait les poèmes célèbres, les paysages de montagnes ou les livres.  

Un paravent thème 'livres' va bien aussi avec une bibliothèque moderne. 

Pour la pièce des parents âgés, on y mettait des fleurs et des oiseaux, les lettres en idéogramme signifiant la longue vie et la santé, ou bien Sipjangsaeng 십장생, les 10 symboles de la longévité). 

Les lettres décorées

Pour la pièce d’un couple, le thème était souvent les poissons ou les fleurs.

Crédit photo : PARK Chan-Woo

Le paravent reste toujours une décoration primordiale pour les cérémonies importantes qui marquent la vie d’une personne : la fête du 100ème jour de naissance, le 1er anniversaire, le mariage, le 60ème anniversaire…   

La fête de 1er anniversaire.
Pour un garçon, on apprécie le thème 'livres et pinceaux'

Les coréens l’utilisent aussi pour les cérémonies commémoratives envers les aïeuls : à la date de décès des aïeuls proches (parents ou grands-parents) et à l’occasion des fêtes traditionnelles comme le jour de l’an et Chusôk 추석 (le 15 du 8ème mois lunaire : la fête des moissons).

Un mariage : une mise en scène atypique avec un paravent traditionnel 

On le met devant les meubles aux styles hétérogènes ou des objets entassés 
pour les cacher 가리개.  

Un mini paravent qui cache les divers objets disposés sur le bureau

Un paravent peut être considéré comme un œuvre d’art 
pour décorer une partie de mur.

Photo crédit : PARK Chan-Woo

Et bien sûr, on peut utiliser un paravent comme séparateur d’espace. 

Crédit photo : PARK Chan-Woo
Un paravent sépare la cuisine d'un coin de repos


Aucun commentaire: