dimanche 29 avril 2012

L'art de la lenteur : nouveau phénomène en Corée


Contrairement au cliché créé par le surnom de leur pays « Le pays du matin calme », de plus en plus de coréens fatigués d'une vie moderne à grande vitesse et ultra-connectée, cherchent la lenteur et le calme.


L'escargot : symbole de la lenteur

Il n’est donc pas étonnant de constater depuis une décennie, un engouement pour tout ce qui porte à l’art de la lenteur, 느림의 미학

La marche - Art de la lenteur

Aux médias ou dans l’édition en Corée (d’ailleurs comme en France), les thèmes de la lenteur et du retour à la nature (autrement dit ‘changer la vie’) ont la cote. Même le mot 'la paresse 게으름' jadis ‘péjoratif’, se voit dorénavant être l'objet d'une considération toute nouvelle.   


Logo du mouvement cittaslow

Initié en Italie l’an 1999, le mouvement Cittaslow a su fédérer 10 villes coréennes autour de sa philosophie, slow city.  

La plaine de Hadong

L’une d’elles est Hadong (où se trouvent nos cultivateurs du thé et de l'infusion) situé sur les versants sud de la chaine de montagnes Jiri, dans le sud de la péninsule coréenne.

Ceuilleuses de feuilles de thé à Hadong

Se passant de cette affiliation officielle, certaines villes (régions) se réclament néanmoins du «slow city» et proposent des itinéraires de la « lenteur ». 



Un des exemples les plus réussis (et de ce fait un peu trop touristique) est les sentiers sinueux de l’île de Jéju, appelés « Olle » 올레

En langue régionale, Olle désigne le petit chemin 
qui relie d’une maison à une rue du village. 
En coréen, la prononciation ‘Olle’ ressemble à une invitation «tu viens ?»

Grâce aux sentiers « Olle » connus du grand public péninsulaire depuis 2006, les randonneurs peuvent découvrir l’île sous son aspect intime et sauvage

Les sentiers sont balisés avec le logo 'Olle', symbolisant le petit cheval  de l'île.

Dans son dernier article émouvant et poétique publié dans le mensuel « Revue des deux mondes », l’écrivain Le Clézio a décrit « Olle » comme ‘les chemins de traverse, si caractéristiques qu’on ne les trouverait pas ailleurs, qui symbolisent l’esprit de cette Corée – le sinueux, le lent, l’arc-bouté, le secret’. 

Haenyeo (femme-plongeuse) - Sculptures
    
Sur l’île, on compte au total 19 parcours d’Olle. Pour le souvenir, les randonneurs peuvent se procurer un passeport Jéju Olle afin de collectionner des tampons de chaque sentier parcouru.   


Un autre lieu propose d’autres types de sentiers de la « lenteur ».

Non loin de ville de Andong (située dans la région du Sud-Est et connue pour son village traditionnel Hahoe classé par l’UNESCO et pour son théâtre masqué), Yedun-Gil (prononcez ‘yédeun-guil’) 예든 길 signifiant le ‘sentier d’antan’ (en patois), nous invitent quant à lui, à un voyage dans le passé. 

Théâtre populaire avec masques

Les 9 sentiers de Yedun-Gil épousent doucement la forme d’un des grands fleuves coréens, Nakdong-kang.  

Un des paysages offerts par le fleuve Nakdong-kang

Parmi eux, celui qui commence à partir de l’école confucianiste Dosan Seowon (construite l’an 1574, en mémoire du philosophe LEE Hwang) en passant par la maison Nongam (maison familiale du lettré-fonctionnaire LEE Hyun-Bo au 16e siècle, maintenant transformé en maison d’hôte), nous permet de découvrir des architectures traditionnelles et la chaîne de montagnes Cheongryang (parc régional).    

DOSAN SEOWON

Bien avant le philosophe allemand Emmanuel KANT ou le français Jean-Jacques ROUSSEAU, tous les deux connus pour leur amour de la marche, le grand philosophe coréen, LEE Hwang (1501-1570) a aussi découvert la vertu de la balade dans la nature pour la réflexion philosophique

Un pavillon au bord de l'eau

Ce dernier a laissé beaucoup de poèmes composés sur ce sentier qui mène vers la montagne. D’autres poètes ou lettrés amoureux de ces paysages ont chanté la beauté de la nature dans leurs oeuvres.    

Maison Nongam sous la neige

  • Pour visualiser l'article de Le Clézio, cliquez-ici« Olle, chemins de traverse », pp. 144-149 dans la Revue des Deux Mondes, Paris, Mars 2012.
  • Pour savoir plus sur "Olle", voici le site officiel (en anglais), cliquez-ici.  



Aucun commentaire: