mardi 26 juin 2012

L’Expo 2012 Yeosu - Voyage en Corée



Organisées entre deux expositions universelles, les expositions internationales doivent refléter une préoccupation mondiale précise. Le thème de l’Expo 2012 Yeosu Corée, « Pour des côtes et des océans vivants », suggère un objectif d’avenir qui a un rapport direct avec la survie de l’humanité.

Yeosu vue de mer


Cette exposition se déroulera du 12 mai au 12 août 2012 à Yeosu, ville portuaire méridionale située dans la province Jeolla du Sud 전라남도. La Corée du Sud n’a pas lésiné sur les moyens ni sur le temps – 4 ans – pour préparer ce rendez-vous où sont représentés plus de 100 pays.

Des rizières en automne

La province Jeolla (Sud-Ouest) a toujours été le grenier de la péninsule coréenne ; sa géographie est moins montagneuse que les autres régions, ce qui lui a permis d’avoir des étendues assez vastes de rizières. Dans l’histoire coréenne, cette région a souvent été un haut lieu de contestations politico-sociales (de paysans ou d’étudiants). Certains disent que cette tradition protestataire était la cause de l’abandon du pouvoir central, concernant le développement économique de la région. 


La dernière révolte paysanne en 1894 : Danghak


De fait, dans cette région, l’industrie est moins présente qu’ailleurs, et l’arrivée des réseaux ferroviaires à grande vitesse est aussi la plus lente (la ligne Séoul-Yeosu a été inaugurée fin 2011) – En ce sens, cette région ressemble un  peu à la région de Midi-Pyrénées en France.     


Depuis toujours, Yeosu est une ville touristique à partir de laquelle on peut visiter en bateau le parc maritime national de Hallyeo. Ce dernier est constitué de 99 îles (habitées et non-habitées) disséminées à travers la mer méridionale de la péninsule. 

Un cliché du parc maritime Hallyeo

A 10 minutes du centre de ville de Yeosu, l’île Odogdo 오동도 est très connue pour ses camellias rouges sang 동백꽃. En hiver et au printemps, beaucoup de visiteurs s’y rendent pour admirer ces fleurs qui teintent de rouge toute l’île. De nombreux chansons et poèmes parlent de la beauté de ces fleurs rouge sang, qui symbolisent les amours passionnés et tragiques.

Camellias rouges sang

Le micro archipel Sado regroupant 7 petites îles aux environs de Yeosu, est connu pour son fin sentier éphémère, émergé à marée basse, qui permet aux visiteurs de se balader à pied sec et de ramasser des coquillages. 


Sado est aussi célèbre pour ses vestiges paléontologiques, surtout ceux de dinosaures. On y trouve des empreintes fossilisées de dinosaures parmi les plus grands au monde (En Corée, il y a beaucoup d’empreintes ou d’œufs fossilisés de dinosaures, dont certains sont classés au patrimoine d’UNESCO).

les empreintes fossilisées de dinosaures

La balade (très) matinale est une balade que chaque coréen fait au moins une fois par an. Cette balade s’appelle Haemaji 해맞이 (accueillir le soleil) ou Ilchul 일출 (lever du soleil en mer). A Yeosu, tous les visiteurs grimpent Hyangiram 향일암 pour admirer le lever du soleil en mer. Il s’agit d’un petit temple bouddhiste construit au 7e siècle sur une falaise rocheuse, à l’origine pour des moines qui souhaitaient une retraite au calme.           

Vue de Hyangiram

Yeosu est aussi une ville historique où se sont déroulés d’importants combats maritimes contre le Japon du Shogun Toyotomi Hideyoshi. L'escadre du sud-ouest était basée à Yeosu et commandée par le général YI Sun-Sin 이순신 장군 (1545 – 1598)* qui a réussi à plusieurs reprises, à repousser les invasions japonaises (Guerre Imjin 1592 – 1598). 

Un tableau japonais représentant la geurre maritime Corée - Japon

En Corée, on aime bien comparer le général YI à son cadet anglais Nelson qui a remporté la bataille de Trafalgar contre le puissant Napoléon en 1805. Pour les coréens, YI Sun-Sin est un symbole de l’honnêteté et de la droiture


De nombreux navires Tortue furent construits par le général YI


Malgré l’incompétence du pouvoir central à Séoul et la jalousie des hauts fonctionnaires lettrés (qui méprisaient les militaires), YI a accompli sa mission avec loyauté. Il était certes un militaire hors pair, mais aussi un littéraire qui a laissé des journaux de guerre et des lettres intimes pleins de poésies et de réflexions philosophiques.

Le général Yi en bronze au centre ville de Séoul

Comme partout dans la région de Jeolla, la ville de Yeosu offre une table gourmande et savoureuse. Celle-ci est caractérisée surtout par les produits de la mer. Le plat original de la ville est l’aigre-doux Seodae Hoe Mouchim 서대회무침 (la sole pacifique crue assaisonnée de vinaigre fermenté à l’alcool de riz et de divers ingrédients : oignon, concombre, radis, ciboulette, feuilles de chrysanthème couronné…). 

서대회무침 la sole pacifique crue émincée
Un autre plat typique de Yeosu est (évidemment) un poisson grillé (Gunpeongsuni 군평서니 - Hapalogenys mucronatus). On l’appelle aussi ‘poisson amant’ car une femme infidèle prépare ce poisson si délicieux pour son amant, non pour son mari (!). Même le général YI a adoré cette spécialité culinaire.

Gunpeongsuni

Les poissons (crus ou cuits), les huitres (couvent cuites et assaisonnées) et les araignées de mer (en ragout) y sont abondants. En réservant une table gastronomique (Hanjoengsik), vous pouvez déguster tous ces produits succulents en même temps. 


Une table dans un restaurant gastronomique à Yeosu


Photo en haut : marché de poisson à Yeosu


Ainsi, il n’est pas étonnant que le grand dessinateur coréen HUH Young-Man 허영만 né à Yeosu, ait publié un volume de 27 bandes dessinées sur la cuisine coréenne !...




* Un magnifique roman coréen de KIM Hoon 
raconte l'histoire du général YI.   
"Le Chant du Sabre" (2006) 
traduit du coréen par Young-Nan Yang. 
Avec la collaboration de François Théron
Edition Gallimard 




Pour en savoir plus sur l’Expo Yeosu : 
http://fra.expo2012.kr/main.html (Site officiel en français)  

Crédits Textes relatifs à l'Expo Yeosu : 
N° 2073 Point / N° 83 Culture Coréenne  


Aucun commentaire: