mercredi 10 octobre 2012

« Le Roi et ses oreilles d’âne » à l’ère du Net...

L’histoire d’un roi qui a des oreilles d’âne est un conte assez universel.*

Illustration de JONG Yoon-Joo

Dans le grand recueil Samkukyusa 삼국유사 ** qui rassemble les contes, les légendes et les faits historiques de 3 anciens royaumes de Corée (1er siècle avant notre ère ~7e siècle) et d’une période ultérieure, on peut découvrir l' histoire suivante :



Peinture à l'huile par LEE Man-Ik

Après son accès au trône, le roi Kyeon Moon vit ses oreilles s’allonger. Personne au royaume n’était au courant, sauf son chapelier personnel. Toute sa vie, ce dernier avait dû tant bien que mal, garder le secret par peur d'une sanction.

Couvre-chef royal

A la fin de sa vie, sentant ses dernières heures approcher, le chapelier s’était rendu aux champs de bambous situés derrière un temple renommé. Au beau milieu des bambous de haute taille, il  put enfin crier « Notre roi a des oreilles d’âne !!! » et en trouva sa conscience fort soulagée.  

Crédit photo : PARK Woo-Jin 

Depuis lors, chaque brise soufflant sur le champs de bambou apportait un écho « Notre Roi a des oreilles d’âne !!! ». Bien que le roi ordonna de couper tous les bambous et de les remplacer par des cornouillers, l’écho continuait à se répandre dans tout le royaume...

Oeuvre photographique de RAH Kyu Chae

En Corée aujourd’hui, l’expression « notre Roi a les oreilles d’âne » veut dire que, malgré la sanction ou le contrôle, la vérité finit toujours par éclater au grand jour.

Oeuvre photographique de RAH Kyu Chae

En ce moment, sur le Twitter coréen, un phénomène social émergent vient d’être détecté. Les Free-lances du secteur de l’édition ou de l'informatique (appelés 지식노동자 'ouvriers intellectuels') ont commencé à dénoncer leurs conditions de travail et le non respect de droits du travail, en créant des compte se terminant par « @bamboo ». 

Les comptes @bamboo sur Twitter

Evidemment, ces comptes font allusion à l’histoire « Notre roi a les oreilles d’âne » et le Twitter est devenu « les champs de bambous ». N’ayant pas d’organisation syndicale et intervenant sur des projets à haute valeur ajoutée, mais en mission, ces free-lances ont trouvé sur le Net leur champs de bambou, en attendant mieux... 


Dans la continuité de ce phénomène initié dans le secteur de l'édition, maintenant des groupes de personnes qui se sentent faire partie d’une minorité, créent leur propre compte groupe « @bamboo » : les assistants du secteur du cinéma, les chercheurs en CDD, les maîtres de conférences universitaires à mi-temps, les chômeurs, les lycéens et même les femmes mariées ayant une relation difficile avec leur belle-famille… 


Les oreilles d'âne n'ont pas fini de siffler...

Oeuvre photographique de RAH Kyu Chae

* comme Midas et ses oreilles d’âne
** Le recueil Samkuk Yusa édité par IL Yeon, moine bouddhiste du 13e siècle. Il constitue un trésor inépuisable de la littérature orale coréenne. 


1 commentaire:

Djinnzz a dit…

Je ne connaissais que Midas et ses oreilles d'âne...
J'aime beaucoup tous ces contes et légendes des cultures différentes.
Merci pour toutes ces précisions! ;)