vendredi 19 avril 2013

Madeleine de Proust à la coréenne : Kimbap



Bien que le comportement alimentaire coréen ait beaucoup changé, le Kimbap  (김밥)– littéralement Kim (Fin feuille opaque d’algue séchée en format A4) et Bap (riz cuit) reste l’un des plats les plus populaires en Corée ; en France, il est présenté sous la dénomination de Maki coréen…

Différents types de l'algue séchée...

Chaque coréen garde un souvenir indélébile lié au Kimbap. Pour chaque sortie scolaire ou pic nique familial, maman prépare le matin tôt, le Kimbap à emporter pour le déjeuner. Le parfum sucré et acidulé des ingrédients titillent les narines et ce jour-là on se lève très tôt sans avoir besoin d’être réveillé par les parents… 

Kimbap pour le pic nique familial...! 

Avant même d’aller faire sa toilette, on fonce dans la cuisine et on déguste à la dérobée (la maman fait semblant de rien apercevoir !) un bout des extrémités de rouleaux de Kimbap (chaque bout d’un rouleau de Kimbap appelé « queue » (꽁지) est mis sur une assiette séparée pour être dégusté de cette façon). 

Voici les "queues" du Kimbap

Chaque maman dispose de sa recette pour préparer le riz et les ingrédients. A l’heure du déjeuner d’une sortie scolaire, les enfants comparent le Kimbap de chacun (l’harmonie de la couleur et la quantité des ingrédients, ainsi que la taille du morceau) et s’en échangent entre camarades.

L'amour maternel se manifeste dans le lunch box

Malgré la forte consommation de fast-food, le Kimbap garde toujours sa place importante pour les adolescents (à la sortie de l’école, ils en mangent comme goûter) et pour les adultes (à midi, quand on n’a pas trop de temps, on en achète pour les manger au bureau). Depuis quelque temps, ce Kimbap revient à la mode avec la tendance « Well-being / Bien-être » et avec des recettes innovantes.

Les recettes diverses et variés

Les ingrédients basiques du Kimbap sont du riz (cuit, refroidi et assaisonné d’huile de sésame, duesel et de graines de sésame), de feuilles d’algues séchées carrées, de carottes (coupé en julienne et sauté à la poêle), d’épinard (blanchi et assaisonné d’huile de sésame, de sauce de soja et de graines de sésame), du concombre (coupé en julienne, assaisonné du sel et essoré), de jambon, de radis acidulé, de surimi et d’œufs (façon omelette fine et coupés en julienne). 

Les ingrédients basiques

A la place de l’épinard, on peut utiliser des feuilles de sésame (cela donne un parfum de fraîcheur, exquis !...) ou de la racine de bardane (marinée dans un mélange du vinaigre, de la sauce de soja et du sucre). On peut y ajouter du Kimchi (on adore… !) ou du thon (à la mayonnaise pour les enfants…).


Les recettes de Kimbap sont si nombreuses… Tous les goûts se retrouvent dans le Kimbap ! 

En haut : Chungmou Kimbap qui se déguste avec du radis et du poulpe très pimentés
En bas : Kimbap au balaou de Pacifique 

On trouve en Corée beaucoup de chaînes de restaurants spécialisés en Kimbap, qui n’arrêtent pas d’inventer de nouvelles recettes.    

Nouvelle tendance de Kimbap à la japonaise

Les coréens auraient commencé à ramasser et consommer des algues depuis le 8e siècle et la culture de l’algue était déjà très répandue au 16e siècle. 

La culture de l'algue dans le Sud de la Corée

La façon de déguster du riz enroulé d’algue séchée, prend son origine dans la coutume de la première pleine lune de l’année (lunaire) depuis 15e siècle. On déguste du riz spécial (5 ingrédients différents – pour en savoir plus, cliquez-ici) enroulés dans une feuille d’algue séchée.




Aucun commentaire: