mercredi 11 septembre 2013

BIBIMBAP - combinaison culinaire réussite


Bibimbap de Ville Jeonju (Sud-Ouest) :
à assaisonner avec la sauce de piment sucré
De nos jours, "Bibimbap" 비빔밥 est souvent (par mégard) considéré comme un simple plat populaire, sans intérêt (!). Les coréens préparent le "Bibmbap" avec tout ce qui se trouve (ou reste) dans le frigo ou quand on ne sait pas trop quoi manger. 

Bibimbap de Ville Andong (Nord-Est) :
beacoup de légumes et d'herbes à assaisonner avec de la sauce de soja simple
Cependant ce plat qui combine dans un seul grand bol, du riz 밥 et des assortiments 반찬 pourrait être estimé comme une des réussites de l'art culinaire coréen. 
Bibimbap de l'île de Jéju : beaucoup de fruits de mer
Ce plat était un des rares plats qui était présent dans toutes les couches sociales depuis très longtemps. 

Bibimbap de l'île d'Ulleung (Est) :
des algues séchés et de moules
à assaisonner avec de la sauce de soja, de l'huile de sésame, de ciboulettes et de l'ail 
En plus, il accompagnait les paysans dans les champs (par sa facilité de transport) et les fêtes traditionnelles (mélanger, partager et déguster en famille). 
Bibimbap de ville Hampyeong (Sud-Ouest) :
de viande de boeuf crue
Oui, ce n'est qu'un bol où se mélange du riz, des légumes, de viandes (ou de fruits de mer) et de condiments mais chaque région a son propre "Bibimbap".

Bibimbap de ville Jinjoo (Sud-Est) :
toute sorte de légumes et d'herbes accompagnée de viande crue